Nous laissons la voiture en forêt et suivons un petit chemin qui s’élève doucement sur la plateau. De la haut, la vue embrasse les magnifiques falaises de Clémont et les arbres givrés. De l’autre côté, à l’extrémité des larges prairies, c’est le joli village de Montécheroux qui s’étire toute en longueur. Des maisons coquettes bordent cette petite citée qui était il y a quelques décennies la capitale mondiale de la pince. Un passé et une épopée industrielle dont il ne reste aujourd’hui que des souvenirs …

Au dessus de la vallée du Doubs, nous longeons les corniches. Fred sait nous faire remarquer le bonheur d’être en pleine nature. Nous sommes récompensés par la vue d’un bel arbre, de quelques chamois étonnés de nous trouver là et d’une belle Sitelle Torchepot qui avec énergie sautille comme pour se réchauffer, de branche en branche dans cette nature préservée. J’en viens a regretter de ne pas avoir pris mon 600 mm pour immortaliser ces moments qui resteront tout de même dans ma mémoire. Comme dit souvent Fred, il faut savoir quitter son œilleton pour savoir regarder cette belle nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.