Le Grand Crêt d’Eau, c’est cet incroyable Massif qui termine la Haute Chaine du Jura juste avant que cette dernière plonge vers Bellegarde et le Rhône. Une nature préservée constituée de multiples Crêts qui sont autant de promontoires magnifiques à explorer pour découvrir les belles vues du secteur.

La visite impose d’en gravir les différents sommets. De notre côté, après avoir parcouru des pistes forestières, nous débouchons dans ce qui doit être à la belle saison de larges alpages mais, en cette fin Décembre 2019, ce sont des étendues lunaires blanchies par une belle neige fine que nous découvrons. Le vent fort attaque ce paysage et nos corps tout entier. Nous basculons immédiatement dans une certaine fraicheur mais sous un étonnant soleil d’or et un magnifique ciel bleu. Tout ceci nous comble d’un bonheur certain et surtout d’une envie forte de parcourir ce secteur immaculé à la découverte de ses points hauts en chaussant nos raquettes.

Nous rallions le Crêt de l’Aiguillon battu par les vents. Nous sommes ici proche du déséquilibre tellement la nature semble se déchainer par l’intermédiaire du vent. La vue est magnifique sur les Alpes et la mer de nuage juste en dessous. Qu’importe, nous mettons le cap sur le Crêt de la Goutte, sa croix en ligne de mire. La montée est onctueuse dans cette belle neige immaculée constituée de milliers de paillettes étincelantes.

De la haut, nous embrassons le Bugey, le plateau du Retord visité le jour précédent. Le Grand Colombier m’appelle au loin mais ce serait pour clôturer cette Grande Traversée du Jura dans « un finish » sur Culoz dans quelques mois je l’espère. Nous débordons de vitalité et dans une folle énergie nous dévalons les pentes en direction tour à tour du Crêt du Milieu puis poétiquement du Crêt du Miroir positionné en symétrique du précédent Crêt.

Les sapins sont magnifiques car tout de glace, la neige est bonne, le soleil réparateur à l’abri du vent et c’est un vrai plaisir de suivre JP qui nous conduit vers le Chalet Bizot, un endroit qu’il affectionne particulièrement. Un banc sorti du chalet et positionné au soleil sera l’endroit idéal pour un repas partagé entre amis. Manque juste une petite sieste digestive pour que tout soit parfait, mais les jours sont bien courts en cette période hivernale et il faut songer à rejoindre Menthières, notre point de départ qui est encore bien loin …

Veillez bien à rester sur les sentiers autorisés dans vos découvertes du secteur pour préserver les zones de quiétudes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.