Je viens de finir la lecture du livre de Michel CLERC retraçant l’épopée industrielle de la création de la division Échappement de FAURECIA. Je dois dire que j’ai énormément appris sur l’histoire industriel du Pays de Montbéliard et sur cette entreprise emblématique du territoire en lisant ces pages.

Ce récit chronologique retrace l’organisation et la profonde mutation d’une petite entreprise du Pays de Montbéliard doté d’un savoir-faire dans la transformation des tubes vers une entreprise internationale leader sur son marché de l’équipement automobile. On y suit le parcours professionnel de Michel CLERC, ingénieur Arts et Métiers dans les différentes fonctions qu’il occupa dans cette entreprise. Il gravit tour à tour différentes positions dans l’entreprise, manageant ainsi les équipes de Beaulieu, de Bavans et de bien d’autres usines lointaines aux quatre coins du globe.

On y découvre un parcours de passionné, prêt à relever les défis techniques, économiques et humains entrainant dans sa dynamique et son charisme les nombreux collaborateurs qui figurent dans sa sphère proche d’influence.

S’en suit un incroyable tour du monde pour nouer des partenariats locaux, racheter des entreprises pour faire de cette petite pépite locale, une entreprise mondiale avec des points de présence multiples autour du globe à proximité de ses clients.

Ses anecdotes de voyage autour du monde sont savoureuses de multiples rencontres et de bonne cuisine, que Michel CLERC appréciait particulièrement.

On y découvre l’univers passé de l’entreprise où l’ingénieur était respecté, garant de la dynamique et du développement. La fin de carrière de cet homme s’obscurcit par l’arrivée dans les hautes directions de financiers purs jus détricotant les stratégies de développement les plus audacieuses pour toujours plus de profits financiers court-termistes.

« Nous sommes enfin passés successivement d’un capitalisme post-paternaliste et entrepreneurial de grandes entreprises, à un pilotage exclusivement financier »

MICHEL CLERC

J’avais personnellement eu l’occasion de rencontrer cet homme foncièrement bon et de juger de son charisme lors de plusieurs réunions en Mairie de Grand Charmont ou Monsieur CLERC occupait un poste de Président de l’ADAPEI et avec qui nous discutions à l’époque de nombreux projets de développement de l’association sur le territoire communal. J’avais ressenti à l’époque son charisme, sa grandeur d’âme et sa vision rassembleuse, … celle d’un vrai leader charismatique. A l’époque je ne connaissais pas du tout son passé industriel.

Puisse ce récit témoigner d’une période audacieuse où la volonté des hommes, le travail, l’abnégation et le respect permettait de déplacer des montagnes dans des aventures collectives enthousiasmantes. Gageons que, même si cette période est lointaine (tout est relatif …) ces valeurs redeviendrons des références solides pour construire l’avenir. Merci Monsieur CLERC pour votre témoignage précieux ! Merci à son fils Théophile d’avoir énormément œuvré à la sortie de cette ouvrage / témoignage de Monsieur CLERC.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.