L’ABCdaire de Courbet

Je viens de finir cet ABCdaire publié aux éditions FLAMMARION. Cette petite série de livre très complets et particulièrement accessible en terme de prix (3,95€) couvre un large panel de peintres et de courants artistiques. A dévorer sans aucune modération et sans vous ruiner !

Cela fait plusieurs mois que je prépare une future visite au Musée COURBET d’Ornans. Aussi je me documente sur la vie et l’œuvre de ce peintre que j’apprécie particulièrement.

L’exposition temporaire baptisée « Courbet / Hodeler » devrait être l’occasion pour moi d’enfin visiter ce lieu dédié à cet artiste Francomtois. A travers l’évocation de deux grands peintres, issus de deux générations qui se suivent et qui ont bouleversé les codes, cette exposition devrait être particulièrement intéressante. La Suisse toute proche est aussi un fil conducteur à cet événement mais j’aurai l’occasion de reparler avec plus de détails de cette exposition une fois que je m’y serai rendu.

Revenons sur l’ABCdaire, on y découvre la vie riche, trépidante, et difficile du grand Gustave. Ses prises de position tranchées y sont évoquées ainsi bien évidement qu’une grande partie de son œuvre et de ses relations de l’époque. Ses combats pour la mise en valeur de son art et de son évolution dans le société de son époque ne sont absolument pas oublié.

« J’ai dévoyé mes juges, je les mets sur un terrain nouveau ; j’ai fais du gracieux ; tout ce qu’ils ont pu dire jusqu’ici ne sert à rien »

Gustave COURBET – Champfleury, 1852.

Ce petit ouvrage est agrémenté d’un riche fond documentaire dont les reproductions sont d’excellente qualité. Plusieurs toiles de tailles importantes sont reproduites en double page et permettent ainsi de se faire une excellente idée du talent de l’artiste et de sa capacité à rendre sur la toile l’ambiance de la scène capturée. De nombreuses œuvres de l’artiste sont expliquées dans l’ouvrage avec détail. La vie complète de Gustave COURBET est évoquée, de sa naissance, formation, rencontres, de ses moments de succès et ceux de doute, jusqu’à sa mort. La Franche-Comté et en particulier la région d’Ornans d’où il est originaire est régulièrement évoquée. Les paysages de la vallée de la Loue, les gens du secteur ont été d’importante source d’inspiration pour ce talentueux artiste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.