Le Schrattenfluh est une montagne des Alpes suisses située dans le Haut-Emmental, dans le canton de Lucerne. Il y a deux ans, une météo non favorable nous avait obligé à renoncer. Il fallait donc y retourner et semaine dernière Sophie en fait la proposition. A trois kilomètres de la sortie du village de Flühli, juste avant le hameau de Südelhöhe nous stationnons sur un petit parking privé (un tronc permet de s’acquitter d’un droit de stationnement à 3 CHF par jour). C’est un excellent point de départ pour découvrir cette montagne assez particulière. Nous nous dirigeons vers Alp Schlund, par un très beau sentier qui grimpe doucement : nous traversons alternativement, des pâtures d’altitudes occupées par les vaches du secteur, des forêts de sapins et une très belle tourbière. Dans la forêt, il se dégage une odeur sucrée de myrtilles. Divin ! La suite en direction de Chlus se fait par une piste empierrée qui conduit aux alpages. Nous passons la soirée au pied du grand bâtiment, avec une fabuleuse vue sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau et tellement d’autres sommets enneigés … La lumière est extraordinaire ! L’emplacement de bivouac est idéal et cette soirée encore tempérée était parfaite pour une nuit à la belle étoile avec la pleine lune qui éclaire la montagne. Le Böli, un sommet à 1863m est atteignable très facilement.
Le lendemain matin, le programme est la traversée du Schrattenfluh et de ses sommets successifs. Le premier est le Schibegütsch que nous avons en ligne de mir. Nous choisissons le sentier en pointillé sur la carte. La pente est forte, et ce sentier et à conseiller uniquement aux marcheurs ayant le pied sur. La suite du parcours emprunte des anciennes installations militaires très impressionnantes avec succession d’échelles, de petites grottes, avant d’arriver au sommet. Il est émouvant de penser à ceux qui ont construit ces infrastructures … La ligne de crête conduit vers le Türstehäuptli culminant à 2031m. Les vues lointaines sont à couper le souffle ! La suite nous dirige vers le Hängst, le plus au sommet de la chaine à 2091m. Nous suivons ensuite des longs sentiers passant dans les lapiaz. La roche calcaire est découpée, fracturée, … le temps qui passe et l’eau tombant sur le massif détruit progressivement cette roche. C’est très impressionnant et tellement minérale. La marche y est assez éprouvante et il faut savoir jouer d’un bon équilibre et d’un pied bien sur pour éviter le chute. Le secteur est à éviter par temps humide ou par brouillard et attention à vos estimations sur les temps de parcours car le progression est lente et difficile. La délivrance arrivera vers la Heftihütte, une charmante cabane en bois lovée contre la roche. Un chemin presque direct permet de rejoindre assez rapidement le point de départ.

Une belle sortie de presque 24 kms et de 1300m de D+.

Remarque : cette série de photo est réalisée avec un filtre polarisant circulaire de marque HOYA modèle Pro 1 Digital HD.

3 réflexions sur “Traversée de la Schrattenfluh …

    1. Du coup je ne peux que conseiller l’utilisation d’un filtre polarisant permettant de gagner en saturation ! J’ai déjà hate de pouvoir l’utiliser sur un grand angle qui aurait été plus judicieux pour cette vadrouille mais le sac était déjà bien lourd …

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.